Arrosoirs & sécateurs

Le jardin perché à Bellou le Trichard

Si vous souhaitez découvrir d’autres photos du jardin, regardez le diaporama plein écran. Cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre).


JPEG - 15.6 ko

Samedi 22 mai 2021

Le groupe des "amis d’Arrosoirs et sécateurs" arrive dans le Perche pour le 4ème jardin visité lors de ce week-end de Pentecôte.
Notons au passage que le Perche est une superbe région vallonnée, bien verte et avec de nombreuses forêts. Pas étonnant que l’on y trouve de très beaux jardins.

La maison fut achetée en 1998. Elle était entourée principalement de ronces ce qui a nécessité un long travail de défrichage. Située sur le flanc d’une colline argileuse où la terre est ingrate, au milieu d’une prairie, elle est entourée de bois.

JPEG - 19.5 ko
Les collines du Perche vues du jardin.


Claire Stickland (qui est d’origine anglaise) est diplômée de l’Ecole Nationale du Paysage de Versailles. Créer un jardin paysager naturaliste de 5 000 m² parfaitement intégré dans le paysage alentour était donc une évidence. Où sont les limites du jardin ? On ne le sait pas.
Quand on arrive sur les lieux, on découvre un terrain en pente avec de grands arbres, des arbustes de toutes tailles, des vivaces et des graminées. Derrière ce rideau de végétation on devine la maison parfaitement intégrée au décor. Et puis, quand l’oeil s’attarde, on découvre en toile de fond une grande prairie et plus loin encore les collines du Perche. Le spectacle est superbe. Le jardin, que l’on peut classer comme naturaliste est en parfaite harmonie avec le paysage. Il fait partie du paysage. Bluffant !


En descendant vers la maison, on circule autour de massifs plantés de plantes méditerranéennes (santoline, Thym, romarin...), de graminées, de plantes tapissantes, de plantes à feuillages argentés (santoline, sédum, eryngium etc). Beaucoup d’arbustes sont persistants de façon que le jardin en hiver ne soit pas dépouillé. Par ailleurs, Claire attache beaucoup d’importance aux écorces et aux feuillages. Il n’y a pas de débauche de floraisons. Tout est harmonie.




Enfin, quand on s’éloigne en traversant la prairie, on découvre 140 trognes qui sont des arbres têtards ainsi qu’un châtaignier centenaire et sa cabane perchée que vous pouvez louer à la nuit.

De tous les jardins que je connais, aucun ne ressemble à celui-là. Et je vais vous faire un aveu : j’ai adoré !
Pendant notre visite, une superbe averse nous a obligés un moment à nous réfugier sous les arbres, mais le jardin sous la pluie était magnifique et quand la pluie s’est arrêtée il était encore plus beau.
Vous pourrez profiter encore plus de ce lieu superbe en passant une ou plusieurs nuits dans la cabane perchée dans le châtaignier ou la maison perchée. Il suffit de réserver.
Je ne peux pas oublier de préciser que Claire est très active au sein de l’association HORTUS PERTICA dont le but est de promouvoir l’art des jardins du Perche. Elle et son équipe organisent fin mars une fête des plantes du Perche à Bellou le Trichard.
Pour en savoir plus

Le jardin perché
Claire Stickland et Ivan Payonne
La Renardière
61130 Bellou le Trichard
06 24 84 98 25 / 02 33 25 57 96
Site internet
--

Le jardin perché à Bellou le Trichard