Arrosoirs & sécateurs

Les jardins du Montperthuis à Chemilli (61)

Si vous souhaitez découvrir d’autres photos du jardin, regardez le diaporama plein écran. Cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre).


Dimanche 23 mai 2021


Le jardin a été créé par le paysagiste Philippe Dubreuil à partir de début 2011. A noter qu’il se considère comme "jardiniste", un terme du XVIIIème qui signifie jardinier et artiste. Quand on visite son jardin, on ne peut que le confirmer : jardinier bien sûr mais artiste c’est évident.

Quand Philippe arrive à la Pillardière il y avait un manoir percheron du XVème et XVIème avec sa longère, une grange, des écuries, un four à chanvre et un puits. Autour, il n’y avait rien sinon un pré avec des vaches et deux arbres (un charme et une aubépine) mais aussi une quantité impressionnante de ronces, de lierre et d’orties. Tout était à créer !

JPEG - 57.5 ko
Le four à chanvre
témoin d’une activité agricole qui prospéra jusque vers 1950-1960


Le premier travail fut l’arrachage des plantes indésirables citées plus haut, le curage d’un ruisseau où l’on rouissait le chanvre. Et pour couronner le tout il fallu enlever des mètres-cubes de déchets entassés depuis des années.

JPEG - 25.1 ko
Pour avoir une petite idée du travail réalisé !

Et maintenant ?
Le jardin est entouré de champs et bordé d’un côté par le ruisseau de Clinchamps. Sa superficie est de 2 hectares.

Devant le manoir, une grande cour de 4 000 m² où l’on découvre notamment une roseraie (plus de 300 variétés de roses anciennes) et le jardin de paradis avec ses broderies de buis.


Quand on s’éloigne de la maison, on peut emprunter la longue allée d’ormes avec sur le côté une serre (pour stocker les agrumes l’hiver et faire des semis), le jardin des hydrangeas, un potager (essentiel pour Philippe), avec ses fruits rouges et ses légumes oubliés, un verger (pommiers à couteau et à cidre) et un verger conservatoire de pommiers.

JPEG - 58.9 ko
Le bassin rond au centre du potager


Plus de 500 arbres et 2 000 arbustes ! Quelques collections sont particulièrement intéressantes : cerisiers japonais, chênes, tilleuls, Viburnums, Magnolias... mais aussi de bulbes et vivaces (perce-neige, hellébores, pivoines, Heuchères, Perovskia etc).
Bien qu’il soit encore jeune, ce jardin est une merveille. Curieusement, pendant la visite, j’ai repensé au jardin du prieuré d’Orsan. Pourquoi ? Peut-être par son côté classique à certains endroits, plus libre à certains autres mais aussi ses éléments décoratifs...
Au fil de la promenade, prenez le temps de découvrir les chambres de verdure, tous les petits coins un peu secrets, attardez-vous dans le jardin de simples, dans le potager ou le verger. Allez saluer les cochons vietnamiens, le percheron et les moutons d’Ouessant. Prenez votre temps...

JPEG - 64.1 ko
Un des deux cochons vietnamiens


Bien entendu la vie de ce jardin respecte la nature : aucun pesticide, eau de pluie récupérée, déchets de taille compostés ou broyés et utilisés en paillage.
Un grand merci à Philippe Dubreuil pour son accueil chaleureux et sa visite guidée passionnante.
Le jardin vient d’être classé "jardin remarquable"


Si vous voulez en savoir encore plus sur le jardin, regardez la vidéo du site "jardin-jardinier


Philippe Dubreuil
Les jardins du Montperthuis
Manoir de la Pillardière
61360 Chemilli

tel : 06 85 30 30 81
www.lesjardinsdumontperthuis.com

D’autres jardins à visiter dans la région du Perche
Le jardin du prieuré de Vauboin, Le jardin de la duchaylatière, Le grand sablon, Le jardin perché, Le jardin du bois du puits, Le jardin des Frédaumières, Le jardin du presbytère, Le jardin des violettes.

--

Les jardins du Montperthuis à Chemilli (61)