Arrosoirs & sécateurs

Calendrier d’entretien d’un gazon

Le semis du gazon a été réalisé il y a environ 3 semaines… La pelouse s’installe et la hauteur des brins d’herbe peut approcher les 10 centimètres…
Et maintenant ?
Il faut tondre mais pas trop court. Il vaut mieux tondre plus souvent.
Mais ce n’est pas suffisant pour obtenir un beau gazon : si vous vous contentez de tondre, vous aurez une belle... prairie ! contrairement à ce que beaucoup de jardiniers pensent, une belle pelouse demande de l’entretien.

Les tontes

L’idéal est de tondre avec une tondeuse à lames hélicoïdales. Mais ce genre de tondeuse est réservé aux pelouses très soignées et aux jardiniers qui peuvent se permettre de tondre tous les 4 jours !
Quelques conseils :
- Tondre ras augmente la fréquence des tontes = si l’on veut tondre moins souvent, il faut tondre haut.
- Très important : Une règle d’or pour les tontes, NE JAMAIS SUPPRIMER PLUS DU TIERS DE LA HAUTEUR DU FEUILLAGE. L’herbe souffre moins, surtout en période de grosse chaleur. Toutes les tondeuses possèdent un réglage de la hauteur de coupe.
- Plus on tond souvent, plus la pelouse est belle. En mai-juin, il faut tondre tous les 4 à 5 jours. Durant une année, il faut compter au minimum 25 tontes.
- Evitez de tondre de l’herbe mouillée (risque de bourrage de la tondeuse, l’herbe est mal ramassée)
- Il faut éliminer l’herbe coupée en utilisant le panier de la tondeuse. Les tontes de gazon seront mises au compost ou entre les plantes dans les plates-bandes.
Note personnelle : je ne suis pas pour le système de mulching (l’herbe coupée très fine reste sur la pelouse).
La bordure de la pelouse
C’est le petit plus qui change tout !
Bien sûr, il y a les bordures en plastique, en métal, en béton, en bois, avec des pavés etc. Mais personnellement, je n’aime pas (affaire de goût).
Je préfère un bord de pelouse réalisé avec une bêche (on peut aussi utiliser un outil en forme de demi-lune). C’est un travail assez fastidieux qu’il faut faire au moins deux fois dans l’année.


JPEG - 48.2 ko
Un superbe gazon avec des bordures particulièrement soignées
C’est à Apremont sur Allier

Désherbage


Lors de la levée du gazon, vous observez obligatoirement une levée de mauvaises herbes parfois spectaculaire. Les premières tontes élimineront une bonne partie de ces mauvaises herbes. Mais pas toutes... loin de là ! Alors que faut-il faire ? Il y a ceux qui ne font rien et qui acceptent d’avoir une pelouse avec du pissenlit, du trèfle, etc.
Mais il y a possibilité d’agir
- en supprimant à la main avec des outils appropriés certaines mauvaises herbes (pissenlit, pâquerette, plantain, bouton d’or...). Bien souvent une petite binette est suffisante mais on peut utiliser un couteau désherbeur ou une gouge à asperges


- ou en pulvérisant un désherbant sélectif quand le gazon est bien établi (au moins un mois après la 1ère tonte). Il est impératif de le faire avec un pulvérisateur par temps calme, lorsque le gazon est sec et en pleine croissance (avril-mai ou fin septembre-octobre), au moins 3 jours après une tonte (attendre au moins 3 jours pour tondre à nouveau). Il est souvent utile de faire 2 traitements la première année à un mois d’intervalle.
Les années suivantes, il faudra surveiller car certaines mauvaises herbes peuvent réapparaitre. On utilisera au maximum les outils mécaniques mais on sera parfois obligé de faire un traitement chimique. Dans ce cas, on se contentera de le faire aux endroits où se trouvent les mauvaises herbes. Il est stupide de traiter à chaque fois toute la pelouse.
Note personnelle : Je surveille constamment la pelouse pour savoir s’il y a des mauvaises herbes. De temps en temps je supprime avec la binette des pâquerettes et boutons d’or. La partie la plus jeune de la pelouse a plus de 20 ans. Je n’utilise du désherbant sélectif qu’aux endroits envahis par exemple par du trèfle et en moyenne tous les 2 ou 3 ans.

Arrosage

Le gazon, qui a pour intérêt de mettre en valeur le reste du jardin par sa belle couleur verte, doit donc rester attrayant pratiquement toute l’année. Rien n’est plus décevant qu’un gazon-paillasson. Il peut arriver que, dans certaines régions ou certaines années lors de canicule, il soit difficile d’éviter la présence de plaques jaunes, et même de voir la pelouse jaunir pendant une période plus ou moins courte.
On est donc bien obligé d’arroser. Mais encore faut-il le faire en évitant de gaspiller l’eau. Pour cela
- il faut bannir les petits arrosages quotidiens qui ne servent à rien. Il vaut mieux arroser moins souvent mais copieusement de façon à imbiber toute la couche de terre où se trouvent les racines des graminées. Une fois par semaine est un bon compromis.
Un astuce : placer un pluviomètre sur la pelouse et arrêtez l’arrosage quand vous obtenez dans le pluviomètre 10 mm d’eau (ce qui correspond à 10 litres par m²). Vous pouvez même noter le temps nécessaire pour obtenir la quantité voulue pour éviter de remettre le pluviomètre.
- Arroser de préférence le soir, surtout en été et par forte chaleur.
Quel matériel utiliser ?
Il y a bien sûr le matériel automatique enterré mais l’installation n’est pas simple et le prix est onéreux.
Pour de petits jardins, on se contentera d’utiliser les arroseurs classiques avec tuyaux et raccords. Il y a l’arroseur oscillant (idéal pour les surfaces rectangulaires), les arroseurs rotatifs... Chez Gardena, on trouve facilement dans les jardineries le matériel qui conviendra.
Des conseils :
- Ne pas laisser le tuyau d’arrosage traîner sur la pelouse (ou ailleurs !). C’est d’une laideur !
- Disposer un peu partout dans le jardin autour des pelouses des regards d’arrosage qui seront enterrés. Il faut évidemment créer auparavant un réseau souterrain de tuyaux (à faire de préférence avant la création de la pelouse. Pensez à poser éventuellement dans les tranchées des câbles électriques pour l’éclairage du jardin). Les regards seront posés de façon à pouvoir arroser toute la pelouse, voire tout le jardin, sans avoir à déplier des mètres et des mètres de tuyaux.

JPEG - 21.3 ko
Réseau d’arrosage qui me permet d’arroser tout le jardin (1200 m²) avec un tuyau de 6 m
P : regard d’arrosage R : robinet
JPEG - 11.2 ko
regard d’arrosage enterré


Il existe maintenant des tuyaux extensibles qui s’allongent dès que l’on arrose. Ils sont plus fragiles que les tuyaux classiques (ils ne sont pas tous de la même qualité) et conviennent plutôt aux petits jardins mais ils ont un gros avantage : ils ne prennent pas de place pour le rangement. Je n’utilise pratiquement que ces tuyaux.

JPEG - 21.2 ko
Tuyau d’arrosage extensible de bonne qualité

Fertilisation

Quelques évidences qu’il est bon de rappeler
- Les tontes répétées épuisent le gazon qui a besoin d’être revigoré. Un manque d’engrais entraîne la formation de mousse, mais un excès d’engrais peut avoir des effets négatifs.
- Ces apports dépendront de la composition du sol (pauvre ? riche ? sol léger ? lourd ?...) mais aussi des saisons (apports au printemps et à l’automne uniquement) et de la météo (pas d’apport en période de grosse chaleur)
- Un apport d’eau garantit la bonne pénétration de l’engrais dans le sol : fertiliser si de la pluie est prévue dans les jours à venir, sinon il faudra arroser
- L’engrais se disperse mieux si la hauteur du gazon est faible : tondre avant la fertilisation, fertiliser après la scarification
Les différents engrais
N : (azote) croissance et couleur du feuillage
P : (Phosphore) croissance des racines et des tiges
K : (potassium) bon état sanitaire
- Engrais à libération rapide : riche en azote, mais effet limité dans le temps (engrais "coup de fouet")
- Engrais à libération lente  : Libère les éléments nutritifs pendant une longue période, au fur et à mesure des besoins de la pelouse. L’engrais des jardiniers qui veulent un beau gazon. Pour avoir un gazon toujours vert, sans augmenter le nombre de tontes. 10 % d’azote dont 5 % d’azote de synthèse. Agit pendant une période plus ou moins longue (au moins 6 mois - toute l’année avec un PH de 6). Peut être mis en plusieurs fois (avril / juillet-août / octobre). Contient des oligo-éléments.
Il existe des engrais désherbant, des engrais anti-mousse et des engrais désherbant anti-mousse. Je ne les utilise pas. Si besoin j’agis, mais séparément.
Note personnelle : J’utilise toujours de l’engrais à libération lente même s’il est nettement plus cher que l’engrais "coup de fouet".
Programme de fertilisation

Mi-avril à début mai Engrais à libération lente
Peut-être mis aussi en plus en été et à l’automne
Octobre engrais "spécial automne" riche en potassium

Au début du printemps, il faut de l’azote (N) et à l’automne du potassium (K). La fertilisation automnale est conseillée pour les surfaces éprouvées au cours des mois précédents.

Lutte contre les mousses


Pourquoi ? Quoi faire ?
Trop d’ombre Evitez la pelouse à l’ombre. La remplacer par des couvre-sols d’ombre : Helxine, Lamium, Vinca...
Sol trop compact Effectuez un bon drainage. SCARIFIEZ
Sol pauvre Fertilisez
Sol trop acide Apport de chaux, de préférence sous forme de chaux magnésienne : contient du magnésium et tous les oligo-éléments.
A apporter tous les 2 ans de préférence à l’automne.

IL FAUT PROSCRIRE LE SULFATE DE FER !!! : il acidifie la terre.

SCARIFICATION, défeutrage


Il ne faut pas confondre scarification et défeutrage. On utilise deux machines différentes.
Le défeutrage se fait avec une machine qui est une sorte de peigne. En grattant, elle enlève les mousses et les éléments morts mais ne pénètre pas dans le sol. Bien, mais insuffisant.
La scarification permet d’enlever le feutre et la mousse et de casser le dessus du sol (descend à 1 cm maximum dans le sol). Elle favorise l’enracinement des graminées.
Il faut scarifier tous les ans, soit au début du printemps (avril), soit en début d’automne (octobre).
Avis personnel : On peut scarifier avec un râteau-scarificateur (excellent pour se faire des biceps (!) mais au delà de quelques m², c’est impossible à réaliser. Par contre, idéal pour enlever quelques m² de mousse). Le mieux est d’acheter un scarificateur électrique (bien suffisant pour nos pelouses, mais il en existe des thermiques).
Après plusieurs années d’expérience, je vous donne quelques conseils :
- Régler le scarificateur en position haute (scarifier ne veut pas dire labourer !).
- Scarifier pendant une période de pousse du gazon et avant une période pluvieuse.
Au printemps, avril est une bonne période, en mai, c’est limite si le temps est sec mais en juin, c’est trop tard (la chaleur arrive et le gazon jaunit). A l’automne, il faut impérativement attendre les premières pluies : en septembre c’est trop tôt car le gazon est souvent un paillasson, en novembre, c’est généralement tard car le gazon cesse de pousser. Octobre est le meilleur moment.
Après la scarification, c’est souvent la désolation et si l’on n’arrose pas ou s’il n’y a pas de fortes pluies, le gazon jaunit. Il faut donc après la scarification :
- ratisser avec le balai à gazon et tondre (le "foin" est étendu dans les plates-bandes entre les plantes, mis au compost ou... dans le poulailler)
- Aux endroits trop dégarnis, ressemer un peu de gazon (je n’utilise pas de gazon de regarnissage). Ensuite recouvrir d’une fine couche de terreau (un terreau très bon marché) ou de terre très légère.
- Fertiliser (engrais à libération lente) et arroser copieusement

JPEG - 24 ko
Avant
JPEG - 44.1 ko
après la scarification
JPEG - 33.9 ko
Après avoir passé le râteau à gazon
JPEG - 34.1 ko
La pelouse semble moins belle
mais il reste à mettre de l’engrais et bien arroser

Un programme d’entretien MINIMUM d’un gazon

- Tondre le gazon le plus souvent possible de mars à novembre-décembre
- Arroser éventuellement en été (peu souvent mais copieusement et le soir)

Engrais à libération lente Avril. Eventuellement juillet-août ou octobre)
Scarification Avril ou octobre
Désherbage chimique Si nécessaire et ponctuellement  : avril-mai ou fin septembre-octobre
Chaux magnésienne Si nécessaire à l’automne (éventuellement en fin d’hiver)


Retour : Un gazon, tout commence par le semis

Calendrier d’entretien d’un gazon

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic