Arrosoirs & sécateurs

Culture des graminées ornementales

Parmi toutes les qualités que possèdent les graminées, il y en a une qui est évidente : elles sont peu exigeantes en général (en tout cas bien moins que beaucoup de vivaces) et surtout demandent peu d’entretien. Ce sont des plantes intéressantes pour les jardiniers paresseux ou débutants !
- Sol
Les graminées s’accommodent bien de tous les sols et même pour certaines de sols ingrats. Elles sont indifférentes au pH. Toutefois, certaines préfèrent un sol sec et acceptent très bien la sécheresse, d’autres ont une préférence pour des sols humides voire très humides (plantes de berges)
Quelques graminées aimant les endroits :

secs humides mais bien drainés très humides voire marécageux
Andropogon scoparius
Boutoulea gracilis
Eragrostis
Festuca
Helictotrichon sempervirens
Melica
Sesleria
Sorghastrum nutans
Stipa, etc.
Carex
Chasmanthium latifolium
Deschampsia caespitosa
Hakoneckloa macra
Imperata cylindrica ‘Red Baron’
Luzula
Micanthus sinensis
Molinia caerulea
Panicum virgatum
Pennisetum alopecuroides
Spartina pectinata ‘Aureomarginata’, etc.
Juncus
Cyperus longus
Spartina pectinata ‘Aureomarginata’
Phalaris arundinacea, etc.

- Exposition
En général, les graminées préfèrent ou supportent très bien le plein soleil. Toutefois certaines préfèrent la mi-ombre.

Pour le plein soleil Elles aiment la mi-ombre et l’ombre
Achnatherum
Bouteloua
Eragrostis
Festuca
Helichitron sempervirens
Mulhenbergia capillaris
Schizachyrium (Andropogon) Scoparium
Sorghastrum nutans
Etc.
(nombreux) Carex
Chasmanthium latifolium
Deschampsia
Hakonechloa macra
Luzula nivea et sylvatica
Millium effusum ‘Areum’
Phalaris arundinacea
Sesleria
Etc.

A noter que la mi-ombre ou l’ombre est conseillée pour les graminées au feuillage panaché (les panachures ressortent mieux) et celles au feuillage jaune (Carex elata ’Aurea’, Deschampsia flexuosa ‘ Tatra gold’, Luzula sylvatica ’Aurea’, et Milium effusum ’Aureum’, Hakoneckloa macra, et le superbe Carex oshimensis ‘Everillo’ etc. Voir l’article). Les feuillages jaunes illuminent la mi-ombre et de plus ils ont tendance à griller au soleil. Quant aux feuillages sombres et bleutés, ils vont plutôt au soleil.
- Rusticité
On considère les graminées comme des plantes qui s’adaptent à tous les climats. C’est le cas en règle générale, mais certaines graminées sont sensibles au froid. Le superbe Pennisetum setacum ‘Rubrum’ au feuillage pourpre est vivace. Malheureusement on le cultive comme une plante annuelle car il ne supporte pas des températures négatives.

PLANTATION


L’époque la plus favorable est le début du printemps. A cette période, le sol se réchauffe et la croissance démarre immédiatement. On évite le pourrissement des racines par excès d’humidité si la plantation est faite à l’automne et le dessèchement si elle est faite en été.
Avant la plantation, on veillera évidemment à bien désherber (certaines graminées jeunes ou en début de saison peuvent avoir l’aspect d’une mauvaise herbe : Briza media).
Attention à bien respecter les distances de plantation. Celles-ci sont très variables (de 20 cm à 1 m). Tout dépend de l’envergure des graminées plantées (certaines graminées au port retombant ne dépassant pas 50 cm peuvent s’étaler sur 1 m de diamètre – Eragrostis curvula – mais d’autres au port érigé demandent moins de place bien que plus hautes, notamment en pleine floraison). Une surpopulation peut entraîner des maladies, notamment des pourritures.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

- Fertilisation : on évitera d’apporter des engrais qui provoquent une pousse exagérée entraînant un manque de tenue. Il est bien préférable d’apporter du compost, surtout si certaines se déchaussent.

JPEG - 27.8 ko
Miscanthus vers février

- Mulching : deux avantages : limite la pousse des mauvaises herbes et conserve l’humidité. Toutefois, certaines graminées de terrain sec (fétuque…) peuvent ne pas apprécier.

JPEG - 22.3 ko
Il est rasé et broyé
Le broyat est excellent pour pailler le sol.

- Taille : pour faire simple, on classera les graminées en deux catégories.
- Les graminées persistantes ou semi-persistantes. Le feuillage reste identique en toute saison ou bien une petite partie jaunit. Dans le premier cas, on ne taille pas. Dans le deuxième cas, il faut se contenter de supprimer le feuillage jauni (un râteau peut être utile). Pour les graminées à feuillage fin (Stipa tenuifolia, Nassela trichlotonia, Carex buchananii, etc.), il suffit de peigner la plante avec une brosse pour chiens !!!

JPEG - 7.1 ko
Une brosse à chiens pour peigner les graminées semi-persistantes à feuillage fin (Stipa tenuifolia...)

- Les graminées caduques : le feuillage prend des couleurs d’automne plus ou moins flamboyantes puis meurt. Il faut raser. Quand ? Je le fais le plus tard possible, c’est à dire lorsque la plante n’a plus d’intérêt esthétique. De plus, le feuillage mort tombe, ce qui est parfois désagréable (le vent disperse le feuillage un peu partout). C’est le cas des Miscanthus. Mais il ne faut pas trop tarder car en rasant la touffe, on risque de couper le nouveau feuillage qui se forme au début du printemps. Personnellement, je taille vers février. Dans les régions très froides, il ne faut pas se précipiter car l’ancien feuillage protège la souche.
Bien entendu, le feuillage coupé servira de mulch (le broyer est conseillé).

JPEG - 33.9 ko
Miscanthus sinensis ’Sirène’
Son feuillage orange en hiver est superbe. Il faut attendre février pour le raser.


ENNEMIS


Encore une qualité des graminées : elles sont peu touchées par les maladies et les ravageurs. Attention toutefois aux lapins ou aux campagnols. Pour certaines on observera de la rouille, du mildiou ou des attaques de cochenilles mais cela reste très peu fréquent.

MULTIPLICATION

- Semis
Certaines graminées se ressèment spontanément et parfois même abondamment (Carex grayi, Stipa arundinacea, Briza maxima…). Attention : la Briza maxima qui est une annuelle dont le feuillage n’a rien d’attirant mais dont les épillets sont superbes se ressème abondamment au point d’être vite envahissante.
On peut récolter soi-même ses graines mais la durée de germination est de 3 à 4 semaines. Sinon on peut semer des graines du commerce en terrine vers avril à mi-ombre. Choisir un terreau de semis et garder une humidité constante. Ne planter en pleine terre que quand les racines auront formé une belle motte.
- Division
C’est évidemment la solution la plus simple et cette méthode de multiplication est plus fiable : on obtient des plants fidèles au pied mère. Elle s’effectue au printemps. On prélève avec un outil bien tranchant (pour un Miscanthus, ce peut être une bêche) un éclat situé à la périphérie de la touffe. Celui-ci peut être mis en pot ou directement en pleine terre.
A lire également
Les graminées ornementales
Comment utiliser les graminées ornementales
Les graminées ornementales de grande taille
Les graminées ornementales de taille moyenne
Les graminées ornementales de petite taille
Les graminées ornementales de très petite taille

Alain, août 2016

Culture des graminées ornementales

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic