Arrosoirs & sécateurs

Embothrium coccineum ’Lanceolatum’

FICHE D’IDENTITE

Nom commun : Arbre de feu du Chili. En Amérique du Sud, il porte le nom de notro, ciruelillo ou fosforito
Origine : Chili et Argentine. On le trouve même à l’extrême Sud en Patagonie
Famille : Proteaceae (Protéacées)
Caractéristiques : Petit arbre qui, dans nos jardins, ne dépassera pas les 6 m de hauteur (10 m, voire plus dans son milieu naturel) pour 4 à 5 m de large. Son feuillage est persistant si le climat est doux (températures restant positives) et semi-persistant si le climat est plus froid.
Les troncs ont une écorce grise. Les feuilles coriaces sont lancéolées (bord lisse), alternes et vert sombre. Port étalé

Floraison : Particulièrement spectaculaire en mai-juin. Les fleurs tubulaires (3 à 5 cm de long) rouge feu forment des bouquets (corymbes) sont très nectarifères. Elles attirent les insectes pollinisateurs. Au Chili, elles attirent les colibris !
Petits fruits bruns
Espèces et variétés voisines :
La sous-espèce ’Lanceolatum’ est la plus connue mais on notera aussi : Embothrium coccineum ’Inca Flame’, E. ‘Norquinco Valley’, E. var. longifolium.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : Acide, léger et bien drainé mais restant frais en été.
Exposition : C’est un arbre pour jardins au climat tempéré (la Bretagne lui convient bien). Au soleil mais n’apprécie pas le soleil brûlant et les trop grosses chaleurs (dans ce cas il vaudra mieux le planter à mi-ombre).
Attention aux vents violents et desséchants qu’il n’apprécie pas trop.
Rusticité : jusqu’à -12°C mais dès -5°C il perd ses feuilles.

PLANTATION

Faire un trou assez grand (2 à 3 fois la taille de la motte). Enlever le chevelu racinaire. Avant de planter, tremper la motte 1/4 h dans un seau d’eau. Planter et arroser. On pourra mettre de la corne broyée ou du compost végétal style Bochevo ou Bovisol. Pailler le sol est recommandé (cosse de sarrasin, paille...)

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Demande assez peu d’entretien. On peut toutefois :
- pailler le pied de l’arbre
- arroser en été pour garder le sol frais
- enlever le bois mort dans l’hiver (pas de taille)
A noter que c’est un arbre qui ne demande pas d’apport d’engrais.

ENNEMIS

Généralement aucun. Mais en cas d’excès de chaleur en été, on peut craindre les araignées rouges (on peut alors bassiner le feuillage).

MULTIPLICATION

Semis de graines au printemps, bouturage de tiges semi-aoûtées en été. Mais la solution la plus simple est de replanter des drageons recueillis à la base du tronc.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Quand on voit un Embothrium coccinuem en pleine floraison on comprend qu’il mérite d’être planté en isolé. A lui seul il crée un décor exceptionnel. Il faut évidemment lui trouver la bonne place, ce qui n’est pas toujours évident au vu de ses exigences. On pourra l’associer à d’autres arbustes de soleil et de climat tempéré. L’idéal serait de choisir des arbustes à feuillage plus clair voire argenté (Melianthus major, Leptospermum lanigerum ‘Silver Sheen’...)

NOTES PERSONNELLES

Cet arbre fait partie de ceux que je regrette de ne pas avoir plantés. En Bretagne, il avait toutes les conditions pour se plaire.
LE PLUS : sa floraison
LE MOINS : assez exigent

Retour aux floraisons de MAI . J’aurais pu choisir Juin.

Embothrium coccineum ’Lanceolatum’

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster