Arrosoirs & sécateurs

Les cépages résistants, l’avenir de la vigne ?

On parle de plus en plus en France des cépages de vigne résistants, mais connaissez-vous exactement leur histoire et leurs avantages ?

JPEG - 48.4 ko
la variété de raisin de table phare de nombreux jardiniers prônant la biodiversité et l’écologie

Un peu d’histoire : la genèse de ces cépages résistants
1840 … Date terrible pour les vignobles français. Un nouveau mal apparaît dans le paysage viticole : l’Oïdium. Heureusement il est assez facilement combattu grâce à des pulvérisations de soufre
1850 … Peu de répit pour la vigne, c’est au tour du Phylloxéra d’arriver. Des plants de vignes apportés d’Amérique par des marchands et viticulteurs contenaient des petits insectes. Ils pondaient des oeufs donnant naissance à une multitude de pucerons invisibles à l’oeil nu qui piquaient les racines de la vigne entraînant sa mort. 
Après 1960 … Les décennies suivantes permettent de trouver une solution, issue du problème lui-même. En effet les plants venus d’Amérique n’étaient pas malades, (contrairement aux français) car ils semblaient naturellement résistants.
La solution fut donc de greffer des plants de vigne européens sur des pieds américains afin de profiter de leur résistance, c’est ainsi que l’on a créé de façon naturelle ces nouvelles variétés, résistantes aux maladies. Ils permettent ainsi de cultiver de la vigne sans besoin de traitements phytosanitaires dangereux pour la santé et l’environnement (pour rappel : la vigne représente 3 % de la surface agricole française mais 20 % de l’utilisation des pesticides)

JPEG - 25.7 ko
un plant de vigne résistant très particulier survivant très bien au froid, aux maladies, avec un goût purement original qui surprendra votre palais


Situation en France : le sauveur malheureux
De nombreuses péripéties rythment l’histoire des cépages résistants en France. 
1930 … Accueillis en héros, ces cépages apportèrent la protection tant nécessaire aux maladies, mais aussi, cerise sur le gâteau, ont permis une production plus élevée. La France s’est ainsi rapidement retrouvée dans une crise de surproduction de vins, qui donna lieu à une décision de justice : interdire l’utilisation, par les viticulteurs professionnels, de certains de ces cépages.
Cette décision est depuis cette date encore très critiquée et remise en cause par des viticulteurs professionnels, des associations, des particuliers, des chercheurs et des ampélographes.
2017 … Cette pression a ouvert la voie à la réintégration de certaines variétés de cuve (Cabernet-Cortis, Prior, Bronner, Souvignier gris, …) au sein du catalogue français des cépages cultivables. Pour les autres non-cités, ils sont tout de même présents dans le paysage viticole français dans le cadre de parcelles expérimentales agréées par l’Etat. On les trouve également dans les jardins de passionnés qui les ont fait venir d’Europe de l’Est, Italie, Allemagne et autres pays n’ayant pas de telles lois.
2019 … Le cas de ces cépages est tellement incroyable qu’il a donné lieu fin 2019 à un documentaire “Vitis Prohibita”. Passionné et défenseur de ces cépages, le réalisateur Stephan Balay a ainsi parcouru les continents et les vignobles pour donner la parole à certains protagonistes de cette histoire
2021 … Le sujet reste au cœur des débats. Très récemment c’est France 3 qui a consacré un reportage à ces cépages oubliés et leurs vertus

JPEG - 27.9 ko
un cepage rosé promis a un bel avenir, il est issu d’un croisement naturel entre le cabernet sauvignon et le bronner. Haute resistance aux maladies fongiques.


Quid des jardiniers amateurs et la vigne ?
Autorisés dans le cadre d’un usage amateur en tant que raisin de table, de nombreux jardiniers plantent et cultivent ces plants de vignes résistants dans leur jardin pour déguster leurs raisins originaux et nombreux.

Ces plants de vignes tels que l’Isabelle, le Noah, le Clinton, le Muscat bleu, le Zemira et des dizaines d’autres sont de plus en plus populaires, et évitent à leurs propriétaires de devoir utiliser des traitements pour les protéger. Ils procurent des raisins de toutes les formes, toutes les couleurs et toutes les tailles pour satisfaire le palais des goûteurs.

Les récents évènements tels que la Covid, ou la prise de conscience écologique, poussent, chaque saison, de plus en plus de jardiniers à planter des cépages résistants dans leur potager, verger ou balcon. C’est une démarche bénéfique pour l’environnement et qui leur permet de récolter leurs propres raisins de table naturels.

JPEG - 25.5 ko
une des variétés les plus rapides à pousser afin de créer des treilles ou pergola rapidement

A lire également : Cultiver de la vigne de table dans le jardin
Quelles variétés de vigne de table choisir ?
Plantation de la vigne

Texte écrit par Laurent et Gabriel Cabrol, viticulteurs dans l’Hérault

18 Avenue de Belarga, 34230 Plaissan

https://viticabrol.fr/
contact : contact@viticabrol.fr

Les cépages résistants, l’avenir de la vigne ?

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic